Droits d’émission

CO2 Certificats

Turbo drive pour l’industrie

 Un outil politique important, le réglage de la haute limite pour certains combustibles, donne forme à l’échange d’émissions. Ceci offre l’état entre autres la possibilité d’influencer directement les objectifs environnementaux, et cela renforce la position des forces politiques de réglementation. Droits d’émission dans l’UE requis depuis 2005, aux entreprises d’acheter un certificat pour chaque tonne émise CO2. Dans la pratique, les émetteurs obtiennent un nombre de base de certificats gratuits. Dès que le stock est épuisé, un nouveau certificat est à acheter pour chaque tonne supplémentaire de dioxyde de carbone produit.

Ce commerce se déroule sur la bourse de l’électricité.

Toutefois, la conception renouvelée législative de l’UE prévoit un changement important dans le « give-away » terme.

En pratique, cela signifie que les centrales conventionnelles, alimentées par combustibles fossiles, sont beaucoup chargées que c’était le cas jusqu’à présent. À partir de 2013 au plus tard, les droits de pollution ne seront plus distribués gratuitement,

mais être vendu tout de suite. Pour les producteurs de grande énergie c’est un milliard de coûts supplémentaires, qui sera sans aucun doute être récompensée dans les coûts de puissance croissante. Les énergies renouvelables seront immédiatement bénéficier de ce nouvel arrangement en deux aspects : d’une part, l’accessibilité pour entreprises petites et moyennes qui étaient exclus de cette droit de division gratuite deviendra plus facile, grâce à la vente simplifiée des droits d’émission, et d’autre part, les prix d’énergie augmentant soutiennent la pénétration du marché des énergies renouvelables, contribuant au développement du secteur économique.